Fondée en 1718 par des colons français, la Nouvelle-Orléans (New Orleans en anglais, parfois surnommée NOLA) est la plus grande ville de l’État de Louisiane, aux États-Unis. Elle compte environ 340 000 habitants et est située sur les bords du Mississippi. Son nom fut choisi en l’honneur du régent Philippe, duc d’Orléans. La Nouvelle-Orléans ne ressemble à aucune autre ville des Etats-Unis. C’est une ville qui vit au rythme du jazz dans un décor architectural unique.

Patrimoine culturel de la ville

Le Quartier Français

Bourbon Street

Le centre historique de La Nouvelle-Orléans s’appelle Quartier Français, célèbre pour ses balcons en fer forgé, ses petites cours privées, ses jardins et patios. Tous les soirs, Bourbon Street s’anime d’une incroyable effervescence. L’ambiance festive et musicale des nombreux bars, clubs de jazz et restaurants est unique.

 

On trouve dans le Quartier Français :

  • Bourbon Street. Cette rue célèbre ne compte pas seulement d’innombrables bars mais aussi nombre des plus fins restaurants qui servent une cuisine qui ravit les amateurs de cuisine locale.
  • Royal Street. Cette rue regroupe des galeries d’art, des magasins d’antiquités haut de gammes, des hôtels historiques et des magasins spécialisés en tout genre.
Scene dans le Quartier Français
  • Jackson Square. Le park de la vieille ville où se regroupent des artistes qui jouent en live, des peintres et des amateurs de tarot. Autour de ce park se situent :
  • Cabildo. L’hôtel de ville colonial est désormais un musée. Les « Louisiana Purchase agreements » transférant la ville de la France aux Etats-Unis furent signés à cet endroit.
  • Presbytere. Les bureaux d’église coloniaux, également transformés en musée, incluent l’exposition sur Mardi Gras en Nouvelle-Orléans.
  • La Cathédrale Saint-Louis est un symbole de Nouvelle-Orléans. C’est la Cathédrale catholique la plus vieille aux Etats-Unis. Elle possède une statue géante de la Vierge Marie, avec ses bras étendus, bénissant le milieu de la cour.
La Cathédrale Saint Louis
  • Les Bâtiments de Pontalba. Ces immeubles de quatre étages en brique abritent des magasins spécialisés, des restaurants et un office du tourisme au rez-de-chaussée.
  • Moon Walk. Une promenade pavée de briques qui longe le Mississippi, fleuve sur lequel naviguent, sur des airs de jazz, d’authentiques bateaux à aube. Son nom atypique vient de l’ancien maire de la ville, Moon Landrieu.
  • Chartres Street. C’est à cet endroit que l’on peut trouver la plus grande concentration de bâtiments préservés de l’époque coloniale parmi des maisons de ville datant du début du 19ème siècle.
  • Vieux Marché Français. On y trouve toujours des vendeurs de produits frais comme dans le temps. Le weekend, un grand nombre d’exposants s’y installe avec leurs produits faits main et chinés.
Foule dans les rues de la Nouvelle Orléans
  • The Old U.S Mint. Ancien hôtel des monnaies, il abrite aujourd’hui, au troisième étage, un musée dédié à Louis Armstrong. Il deviendra prochainement le musée national de jazz.

Warehouse District

Warehouse District est un quartier en vogue à La Nouvelle-Orléans. Cet ancien quartier des entrepôts a été réhabilité et transformé pour accueillir les principaux musées de la ville, des galeries d’art et des ateliers d’artistes.

Garden District

Maison sur Thalia St. par Infrogmation

Le célèbre tramway mène au Garden District. Ce quartier doit son nom aux nombreux parcs et jardins qui agrémentent ses demeures de style « néo-Renaissance grecque » et typiquement victoriennes.

Le tramway de la Nouvelle Orléans

Faubourg Marigny

Le Faubourg Marigny ressemble à ce qu’était le Quartier français il y a plusieurs générations, avant son développement touristique. On y trouve quelques petits hôtels et beaucoup de « bed and breakfast », aussi bien qu’un certain nombre de bons restaurants, de cafés et de lieux dédiés à la musique. Connu pour son atmosphère bohémienne et ses loyers abordables, Marigny compte de nombreux artistes et musiciens, ainsi qu’une grande communauté gay et lesbienne.

Historique de Marigny (par Infrogmation)

Au niveau architectural, le Marigny est connu pour ses nombreuses petites maisons créoles, datant pour la plupart du 19ème siècle. Son « cœur » est Washington Square Park. Frenchmen Street est le district où l’activité nocturne est la plus développée. Là se trouvent beaucoup de restaurants ainsi que plusieurs clubs de jazz et de musique live de renom. C’est dans ce quartier que les nouvelle orléanais ont l’habitude d’écouter du jazz.

À Mardi Gras, le Marigny est un des endroits les plus prisés de la ville, apprécié particulièrement par les habitants de la ville qui apprécient l’ambiance « fête de rue », différente moins bruyante que celle de Bourbon Street. A cette occasion, les costumes travaillés et les fanfares sont de rigueur. Marigny est aussi le lieu de départ pour le « Krewe du Vieux », une parade satirique dans le style des Carnavals du 19ème siècle.

 

Les grands rendez-vous musicaux

 

French Quarter Festival

Mi-avril, dans le Quartier Français de La Nouvelle-Orléans – C’est le plus grand festival de musique gratuit en Louisiane, réservé aux musiciens locaux. Il réunit 15 scènes musicales de tous les genres musicaux: jazz, gospel, latino, cajun & zydeco, brass band, etc.

New Orleans Jazz & Heritage Festival

Fin avril / début mai, sur l’Hippodrome de La Nouvelle-Orléans – C’est le festival de musique jazz, blues et gospel le plus célèbre des États-Unis. A l’Hippodrome 4,000 musiciens se produisent sur 12 scènes différentes.

Jazz & Heritage Festival

Essence Music Festival

Début juillet, au Superdome et au Convention Center de La Nouvelle-Orléans – Ce festival est consacré à la musique et à la culture afro-américaine. Tous les artistes invités sont noirs et beaucoup sont des stars renommées de la scène internationale (Beyoncé, Janet Jackson…). De nombreux genres musicaux sont représentés et l’ambiance est qualifiée de « terrific »!

Satchmo SummerFest

Début août au Louisiana State Museum’s Old U.S. Mint – « Satchmo » c’est le surnom de Louis Armstrong, le plus célèbre des natifs de La Nouvelle-Orléans ! Au programme, des concerts de jazz évidemment, mais aussi des expositions, des conférences, des débats, des projections de films, sans oublier de souffler les bougies du gâteau du célèbre musicien !

 

Voodoo Music Experience

Maison décorée pour Halloween

Durant la dernière semaine d’octobre, tous les habitants fêtent Halloween : maisons décorées, costumes, squelettes, toiles d’araignées… C’est la tradition Voodoo qui fait résurgence en ville. A City Park, un festival du même nom, rassemble les groupes rock alternatifs les plus connus du moment.

Et aussi, à deux pas de la Nouvelle-Orléans :

Festival International de Louisiane

Fin avril, à Lafayette – Ce festival gratuit célèbre la musique, la culture, la francophonie et les traditions du peuple Cajun. Le centre-ville de Lafayette accueille six scènes musicales, des animateurs de rue, des galeries d’art, des ateliers culturels et des démonstrations de cuisine. 

Festival Acadiens

À la mi-octobre, à Lafayette – C’est l’événement idéal pour mesurer la vitalité de la culture francophone locale. Il s’agit de l’un des grands rendez-vous culturel et musical de la Louisiane. Les cajuns disent « laissez les bons temps rouler !», autrement dit, « profitez de la vie ! ». Lors de « jam sessions », tout le monde peut apporter son instrument et monter sur scène pour jouer. Les visiteurs peuvent déguster boudins créoles, écrevisses, crabes, jambalaya, et andouille épicée…

PRESERVATION HALL
Le célèbre Preservation Hall (par Infrogmation)

Situé au cœur du quartier français, le Preservation Hall a été créé en 1961 en l’honneur d’un des arts les plus authentiques des Etats Unis : Le Jazz traditionnel de la Nouvelle Orléans. A la fois salle de concert, groupe de musique et association a but non lucratif, il perpétue l’héritage musical traditionnel de la ville.

L’histoire du Preservation Hall remonte aux années 50.

A cette période, le jazz traditionnel souffrait du succès du Rock n’ roll et du Bebop. Beaucoup de musiciens de jazz traditionnel se retrouvèrent ainsi contraints de renoncer à la musique. En effet, malgré les efforts de nombreux passionnés pour redorer le blason du Jazz pendant les années 40, de moins en moins d’établissements proposaient de musique traditionnelle live. C’est pourquoi le proprietaire de Associated Artists, une petite galerie d’art, décida d’inviter à jouer régulièrement dans sa galerie les musiciens qu’il aimait écouter. Parmi ces artistes nous pouvons citer : George Lewis, Punch Miller, Sweet Emma Barrett, Billie et De Pierce, The Humphrey Brothers, etc. Et cela n’était qu’un début.

Musiciens dans le Preservation Hall

Aujourd’hui, le Preservation Hall offre des concerts de jazz traditionnel acoustiques tous les soirs. Les artistes sont les jazzmen les plus renommés de la ville pour faire vivre au public un moment musical unique dans une atmosphère d’époque. Le Hall agit également pour la promotion de projets sociaux, de la culture et de l’éducation à la Nouvelle-Orléans. Il a créé et supporte des organismes comme le Preservation Hall Music Outreach Program et le New Orleans Musician’s Hurricane Relief Fund afin de venir en aide à la communauté.